Introduction

Le Consortium des Fonds Africains pour l’Environnement (CAFÉ) est un réseau de fonds environnementaux (EFs) basé sur les membres en Afrique qui est opérationnel depuis 2011. CAFÉ a un total de 18 Fonds Membres qui, entre autres, gèrent plus de 90 parcs et réserves qui couvrent plus de 140 000 kilomètres carrés à travers 12 pays en Afrique. Actuellement, le Secrétariat du CAFÉ est hébergé par Le Malawi Environmental Endowment Trust (MEET) au Malawi.

ACE QUE NOUS SOMMES

Vision

Être l’alliance mondialement respectée pour défendre la finance environnementale durable en Afrique

Mission

Construire une communauté d’apprentissage qui partage les meilleures pratiques et poursuit des mécanismes de financement innovants afin de favoriser la conservation, la gestion environnementale et le développement durable en Afrique

OBJECTIFS

  • Accroître les compétences des fonds fiduciaires pour la Conservation en partageant leurs expériences, leurs pratiques exemplaires, leurs approches et leurs outils.
  • Encourager la coopération intra-africaine et renforcer les liens mondiaux afin de développer des synergies et des solutions collectives
  • Représenter la perspective et les intérêts communs dans les forums internationaux
  • Jouer un rôle de plaidoyer concernant les questions de conservation, d’environnement et de développement durable auxquelles L’Afrique est confrontée;
  • Soutenir la création et le développement de nouveaux fonds africains;
  • Faire campagne en faveur de L’EFs/CTFs en tant que moyen efficace pour la durabilité des impacts sur la conservation
  • Catalyser le soutien pour accéder aux ressources additionnelles des partenaires financiers et à l’expertise des centres d’excellence

    Histoire

    Au cours des années 90, on a observé une tendance à la baisse importante des flux financiers en faveur de l’action en faveur de la conservation en Afrique, et il est apparu qu’il fallait mettre au point des mécanismes de financement novateurs pour remédier à la situation.

    Des fonds d’affectation spéciale pour la conservation de l’environnement ont ainsi été créés sur l’ensemble du continent africain. Aujourd’hui, il est nécessaire d’améliorer l’efficacité institutionnelle de ces fonds et d’accroître le partage des connaissances entre eux. La création d’un réseau a été considéré comme la meilleure approche pour atteindre cet objectif.

    L’initiative de développement pour la création du CAFÉ trouve son origine dans une réunion qui s’est tenue à Dakar, au Sénégal, il y a une dizaine d’années et qui était organisée par la FCA.  Cette réunion a attiré un grand nombre d’organismes mondiaux et africains intéressés et a abouti à l’élaboration et à l’obtention d’engagements financiers pour un processus de développement.  Après une période de collaboration informelle, CAFÉ a été officiellement créé lors d’une réunion tenue à Dar-es-Salaam en septembre 2011. Ce réseau a été lancé par douze fonds fondateurs avec plusieurs partenaires de soutien. La participation du Secrétariat de la RedLAC et des membres du réseau à ces premières réunions a initié la relation sud-sud de longue date avec le nouveau réseau de CAFÉ.

    CE QUE NOUS FAISONS

    L’un des principaux événements de CAFÉ est l’Assemblée générale annuelle qui réunit les fonds des membres pour partager leurs expériences et renforcer les capacités dans divers domaines thématiques. Au cours des dernières années, CAFÉ a organisé avec succès huit (8) ateliers de renforcement des capacités à L’Assemblée générale, comme indiqué ci-dessous:

    AnnéeThèmePaysFonds hôte
    2011Fundraising Strategies for Environmental FundsTanzaniaEastern Arc Mountains Conservation Endowment Fund (EAMCEF)
    2012Communication and Marketing for Environmental FundsUgandaBwindi Mgahinga Conservation Trust (BMCT)
    2013Governance Strategies for EFsMadagascarFondation pour les Aires Protegees et la Biodiversite de Madagascar (FAPBM) Tany Meva Foundation
    2014 Extractive Industry: Opportunities for Environmental FundsCameroonFondation Tri National de la Sangha (FTNS)
    2015Financial Mechanism Beyond Traditional FinancingIvory CoastFoundation pour les Parcs et Reserves de Cote d’Ivoire (FPRCI)
    2016Practice Standards for Environmental Funds: Asset Management and SustainabilityMalawiMalawi Environmental Endowment Trust (MEET) Mulanje Mountain Conservation Trust (MMCT)
    2017Program Monitoring and Evaluation for Environmental FundsMauritaniaBanc d’Arguin and Coastal Marine Biodiversity Trust Fund Limited (BACoMAB)
    2018Fundraising and Climate FinancingBotswana2018 Fundraising and Climate Financing Botswana Forest Conservation Botswana (FCB)
    2019À être déterminéBeninFondation des Savanes Ouest Africaines (FSOA)
    2020À être déterminéMozambiqueFoundation for the Conservation of Biodiversity (BIOFUND)

    Toutefois, pour atteindre ses objectifs, CAFÉ utilise les moyens d’action suivants: ateliers, sessions de formation et forums; projets conjoints; échanges et visites Sud-Sud, Nord-Sud et Interfonds; sensibilisation du public et sensibilisation; assistance technique; publications.

    COLLABORATION ET RÉSEAUTAGE

    Collaboration CAFÉ-REDLAC

    Grâce à la coopération Sud—Sud, CAFÉ a mis en œuvre avec succès un projet conjoint avec le réseau de fonds pour l’environnement de l’Amérique latine et des Caraïbes (RedLAC) appelé projet K—savoir pour L’Action-qui visait à renforcer le portefeuille d’innovations des fonds pour l’environnement, à diversifier les sources de financement pour relever les défis de la conservation et à promouvoir le transfert des connaissances et des meilleures pratiques au moyen de l’apprentissage par les pairs et d’outils en ligne. Dans le cadre du projet K, qui se termine en décembre 2018, certains fonds du programme CAFÉ ont reçu un soutien dans le cadre d’un volet du Fonds de stimulation de l’innovation, afin de mener des études de préfaisabilité sur des mécanismes de financement novateurs (tels que le paiement des services rendus par les écosystèmes, les compensations pour la biodiversité) et d’appuyer la mise en œuvre du mécanisme choisi. Les autres résultats du projet K comprennent l’élaboration d’un Plan de viabilité financière et d’un Plan de suivi et D’évaluation pour les deux réseaux.

    Alliance pour le Financement de la Conservation (CFA) – relation CAFÉ

    La Réunion De Motivation

    L’initiative de développement pour la création du CAFÉ trouve son origine dans une réunion qui s’est tenue à Dakar, au Sénégal, il y a une dizaine d’années et qui était organisée par la FCA. Cette réunion a attiré un grand nombre d’organismes internationaux et africains intéressés et a abouti à la rédaction et à l’obtention d’engagements financiers pour un processus de développement qui a finalement abouti à la création d’un CAFÉ à L’Assemblée de Dar es-Salaam. La participation du Secrétariat de la RedLAC et des membres du réseau à ces premières réunions a initié la relation sud-sud de longue date avec le nouveau réseau de CAFÉ.

    Le Sous-Comité africain du FCT

    Un groupe de travail a été créé à Dakar dans le cadre de la FCA sous le nom de Sous-Comité des fonds de dotation pour L’Afrique (AESC), qui a bénéficié de l’appui du WWF France en matière de facilitation. Des téléconférences mensuelles régulières ENTRE LES MEMBRES DE LA FCA ont catalysé le processus de coordination sur une période de deux ans afin d’analyser l’intérêt et la viabilité de la mise en place d’un réseau Africain de CTFs.

    La ressource D’Expertise des SCTI

    L’élaboration par le FCT de L’étude annuelle sur les investissements du Fonds fiduciaire pour la Conservation de la nature (CTIS) a évolué au cours de nombreuses années de production continue afin de bénéficier de la collaboration de la plupart des FTC africaines et, ainsi, d’accroître sa rigueur et sa représentation, et de donner une compréhension et des recommandations précieuses.

    Les normes de pratique du FCT

    L’élaboration des normes de pratique du FCT a été facilitée par le CFA, ce qui a été très bénéfique pour les opérations de travail des CTF africains et les responsabilités professionnelles du personnel du Secrétariat. Feno et Carl étaient des représentants de CAFÉ qui ont contribué aux réalités africaines à ce processus, assurant ainsi son haut niveau de pertinence. Une nouvelle initiative de la FCA par le biais de conférences téléphoniques a été lancée afin de mettre à jour et d’Ajouter aux normes de pratique existantes.

    Collaboration dans le cadre du projet CFA-CAFÉ

    La FCA a récemment redynamisé sa capacité de secrétariat, ce qui permet également d’envisager la possibilité d’activités conjointes dans le cadre du projet, ce qui pourrait profiter à la fois aux professionnels membres de la FCA, à la capacité du Secrétariat du réseau des cafés et aux organisations membres des cafés.

    NOS PARTENAIRES

    CAFÉ continue de chérir et de maintenir son partenariat avec les trois (3) bailleurs de fonds suivants dont l’appui a largement progressé: le fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), le fonds pour l’environnement mondial (FEM) et la Fondation MAVA. Grâce à leur soutien, CAFÉ a pu mener à bien ses diverses activités, notamment les assemblées générales annuelles ainsi que le Projet K.

     

    2019-2023 LE PLAN STRATÉGIQUE
    DU CAFÉ EN BREF

    Renforcer l’institution pour améliorer la gouvernance et la prestation de services aux députés

    L’approbation du plan stratégique quinquennal du réseau, couvrant la période 2019-2023, a été l’un des éléments qui ont décoré la 8ème Assemblée Générale du CAFÉ en Septembre 2018 au Botswana.

    Le Plan comporte trois grands objectifs stratégiques à atteindre. Voici une présentation des objectifs stratégiques en bref:

    Renforcer l’institution pour améliorer la gouvernance et la prestation de services aux députés

    Les activités menées au titre de cet objectif visent, entre autres, à renforcer les capacités du Secrétariat exécutif du CAFÉ et à renforcer le Comité Exécutif du CAFÉ afin d’assurer la valorisation des membres par le biais de l’Assemblée générale et de la fourniture de formations appropriées.

    Toutes les activités relevant de cet objectif stratégique relèvent des sous-thèmes prioritaires suivants: tenir des Assemblées Générales significatives (AG); offrir des formations pertinentes aux membres (par le biais d’ateliers, de visites, de partage d’expérience, de mentorat); disposer d’une plate-forme et d’un site Web en ligne offrant un contenu pertinent et permettant des échanges entre les membres; mettre en œuvre ou faciliter un ou plusieurs projets ou initiatives servant les intérêts des membres; tenir des réunions efficaces du Comité Exécutif (com); examiner les rôles, les responsabilités et les règles de nomination du Président, du Secrétariat et du Com et les faire approuver par les membres.; B) faciliter l’accès aux services partagés (gestion des investissements, par exemple) afin d’obtenir de meilleures conditions;

    Accroître le réseautage et les partenariats pour améliorer l’efficacité et la visibilité

    En premier lieu, les activités visent à favoriser et à renforcer une collaboration active et significative avec les partenaires et les parties prenantes actuels et à atteindre de nouveaux partenaires qui partagent des intérêts communs afin d’obtenir des résultats tangibles pour la conservation de l’environnement en Afrique.

    Les sous-thèmes prioritaires sont les suivants: poursuivre la collaboration active avec le RedLAC et la FCA; mener des activités de sensibilisation auprès des parties prenantes concernées (tous les donateurs potentiels) avec des résultats tangibles; mener des actions de plaidoyer ciblées au nom des membres pour promouvoir la conservation dans les aires protégées (AP) dans toute la région; avoir plus D’EF/CTF rejoindre le CAFÉ grâce à une proposition de valeur plus convaincante et mieux articulée.

    Assurer la viabilité financière

    Enfin, et ce n’est pas le moins important, il est au cœur de nos priorités de mobiliser suffisamment de ressources provenant de diverses sources pour appuyer la mise en œuvre de ce Plan stratégique quinquennal.

    Les priorités sont les suivantes: obtenir du financement de diverses sources pour les cinq prochaines années; déterminer si un mécanisme financier pourrait être mis en place pour assurer la viabilité du CAFÉ; aider les membres dans leurs efforts de collecte de fonds par l’échange d’information.